You are here

La vaccination pour les voyageurs

Il est recommandé à tous les voyageurs de vérifier avant leur départ la validité de leurs vaccinations.

VACCINS RECOMMANDES POUR TOUS LES VOYAGEURS

Pour les voyageurs nés avant 1980, non vaccinés et sans antécédent connu de rougeole, il est conseillé de recevoir une dose de vaccin triple avant le départ. La pertinence de cette vaccination sera cependant établie par le médecin traitant en fonction de la durée du voyage, de ses conditions et du caractère endémique ou non de la rougeole dans le pays visité.

Voyage en Afrique tropicale, Asie du Sud-Est ou Chine

Pour les voyageurs non immunisés contre l’hépatite B partant à court terme dans une zone de forte endémie (Afrique tropicale, Asie du Sud-Est, Chine), un schéma rapide de vaccination peut être proposé : trois doses rapprochées et une quatrième dose un an plus tard.

Voyage dans une zone intertropicale d’Afrique ou d’Amérique du sud

Il est recommandé de procéder à une injection anti-amarile au moins dix jours avant le départ. La vaccination est valable dix ans.

Séjour prolongé dans une zone rurale à la saison des pluies en Asie du Sud ou de l’Est

Il est recommandé de se vacciner contre l’encéphalite japonaise : les trois injections doivent être faites J0, J7, J21 ou J28, la dernière au moins dix jours avant le départ. En cas de départ imminent, un schéma accéléré (J0, J7, J14) est admis.

Séjour printanier ou estival en zone rurale en Europe centrale ou orientale

Il est conseillé de se faire vacciner contre l’encéphalite à tiques : les trois injections doivent être faites à M0, entre M1 et M3 puis entre M5 et M12.

Le premier rappel doit être fait dans les trois ans suivant la troisième dose. Si vous restez exposé à des risques d’infection, les rappels doivent être administrés tous les trois à cinq ans.

Séjour prolongé en période épidémique et en situation de forte promiscuité

Il est recommandé de procéder à une injection contre la méningite à méningocoques A et C au moins dix jours avant le départ.

Séjour dans des conditions d’hygiène précaire

Il est recommandé de procéder à une vaccination contre l’hépatite A (une injection 10 à 15 jours avant le départ, suivi d’un rappel 6 à 12 mois plus tard ; le vaccin confère une immunité de dix ans) ainsi que contre la typhoïde (une injection deux semaines avant le départ, qui confère une immunité de trois ans).

Séjour prolongé ou aventureux en situation d’isolement (surtout en Asie, et tout particulièrement en Inde)

Il est recommandé de se faire vacciner à titre préventif contre la rage (trois injections J0, J7, J21 ou J28, avec un rappel un an plus tard ; l’immunité confère une immunité de cinq ans).

VACCINS OBLIGATOIRES

Seules deux vaccinations peuvent être exigées lors d’un déplacement : la fièvre jaune et le vaccin anti-méningocoque W135.

Fièvre jaune

Dans les pays suivants, une preuve de vaccination est exigée pour tous les voyageurs : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Guyane française, Gabon, Ghana, Libéria, Mali, Niger, Rwanda, Sao-Tomé-et-Principe, Togo.

Dans les pays suivants, une preuve de vaccination est exigée pour les voyageurs ayant séjourné ou fait escale dans les dix jours précédant leur arrivée dans un pays où la fièvre jaune est endémique : Afghanistan, Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Antigua-et-Barbuda, Antilles néerlandaises, Arabie saoudite, Australie, Bahamas, Bandar Seri Begawan, Bangladesh, Barbade, Belize, Bhoutan, Bolivie, Brésil, Burundi, Cambodge, Cape-Vert, Chine, Djibouti, Dominique, Égypte, Le Salvador, Equateur, Erythrée, Éthiopie, Fidji, Gambie, Grèce, Grenade, Guadeloupe, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Guyane, Haïti, Honduras, Île Christmas, Île Pitcairn, Îles Salomon, Inde, Indonésie, Iraq, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Kiribati, Laos, Lesotho, Liban, Libye, Madagascar, Malawi, Malaysie, Maldives, Malte, Maurice, Mauritanie, Mexique, Mozambique, Myanmar, Namibie, Nauru, Népal, Nouvelle Calédonie, Nicaragua, Nigeria, Niue, Oman, Pakistan, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Pérou, Philippines, Polynésie française, Portugal, Réunion, Sainte-Hélene, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Samoa américaines, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Singapour, Somalie, Sri Lanka, Soudan, Suriname, Swaziland, Syrie, Tanzanie, Thaïlande, Tonga, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Ouganda, Vietnam, Yémen, Zimbabwe.

Les zones endémiques sont les zones tropicales d’Afrique et d’Amérique du Sud : Angola, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Colombie, Congo, Côte d’Ivoire, Équateur, Éthiopie, Guyane française, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Guyane, Kenya, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, Panama, Pérou, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Suriname, Tanzanie, Tchad, Togo, Ouganda, Venezuela, Zambie.

Le vaccin contre la fièvre jaune est très efficace : l’immunité est obtenue en une semaine chez 95% des sujets vaccinés, après une seule injection. Une seule dose de vaccin protège pendant dix ans et les effets secondaires graves sont rares.

Il peut être administré chez les enfants à partir de 9 mois, en même temps que le vaccin contre la rougeole, mais il n’est pas conseillé aux femmes enceintes de se faire vacciner pendant leur grossesse.

Le vaccin antiamaril peut être réalisé uniquement dans un centre de vaccinations internationales.

Méningocoques de sérogroupe A, C, Y et W135

La vaccination anti-méningoccique est obligatoire pour les pèlerins qui se rendent à la Mecque ou Médine. Avant leur entrée sur le territoire saoudien, tous les pèlerins devront justifier la mise à jour de leur vaccination contre le méningocoque en présentant leur carnet de vaccination (vaccination depuis moins de trois ans et au moins dix jours avant l’arrivée dans le pays).

Toutes les personnes provenant d’un pays africain appartenant à la zone de forte endémicité (les pays africains situés entre le Sénégal et l’Ethiopie, notamment le Burkina Faso, l’Ethiopie, le Tchad et le Niger), recevront un traitement préventif à leur entrée en Arabie Saoudite, quel que soit leur statut vaccinal antérieur.

Le vaccin est administré en une seule injection et confère une immunité de trois à cinq. Il n’est disponible que dans les centres de vaccinations internationales.

Pour les enfants de plus de 3 mois et de moins de 3 ans, deux doses de vaccin à trois mois d’intervalle sont recommandées, une seule étant insuffisante pour conférer l’immunité.