You are here

Canicule

Il est généralement admis que l’on entre dans un épisode caniculaire dès lors que l’on se trouve 5°C au-dessus des moyennes saisonnières et ce, pendant plusieurs semaines consécutives.

Aperçu rapide

Quelques faits sur la canicule

Il est généralement admis que l’on entre dans un épisode caniculaire dès lors que l’on se trouve 5°C au-dessus des moyennes saisonnières et ce, pendant plusieurs semaines consécutives. Les hautes pressions atmosphériques peuvent piéger l’humidité au ras du sol, ce qui rend la situation encore plus étouffante.

Comment réagir ?

Pendant un épisode de canicule

Les personnes âgées, les enfants, les personnes en surpoids, ainsi que les malades, constituent les populations les plus à risques. Si vous êtes confronté à un épisode de canicule, il est conseillé de rester à l’intérieur et de ne pas se mettre au soleil aux heures chaudes de la journée (généralement entre midi et 16h) ainsi que dans les lieux très exposés. Si vous ne disposez pas de l’air conditionné, restez au rez-de-chaussée : c’est habituellement l’étage le plus frais. Si possible, il est préférable de passer les heures les plus chaudes de la journée dans des lieux publics équipés de l’air conditionné, tels que les bibliothèques, écoles, cinémas ou centre commerciaux et d’éviter toute activité physique. Faites des repas légers et buvez régulièrement des boissons froides non alcoolisées. Si les températures sont très élevées, il est recommandé de boire au moins 2 à 4 verres d’eau par heure. Portez des vêtements légers, amples, de couleurs claires et qui couvrent le corps le plus possible. Portez un chapeau, et appliquez de la crème solaire afin de protéger votre tête et votre visage du rayonnement solaire.

Quels sont les risques associés à la canicule ?

Les deux principaux risques liés à la canicule sont l’insolation et le coup de chaud. L’insolation survient lorsque le corps humain n’est plus apte à réguler la température corporelle, qui peut s’élever jusqu’à 41°C en un quart d’heure. C’est une urgence vitale pouvant mettre en danger la vie du patient si un traitement adéquat ne lui est pas administré. Les principaux symptômes de l’insolation sont une température très élevée, une peau chaude et sèche, un pouls rapide, ainsi que des nausées, des vertiges voire une confusion ou une perte de conscience. Appelez les services d’urgence le plus rapidement possible. En attendant leur arrivée, vous pouvez refroidir la victime en la mettant à l’ombre et en lui appliquant un tissu mouillé d’eau froide. Surtout, ne lui donnez rien à boire. Le coup de chaud se produit lorsqu’une personne est soumise à une température atmosphérique élevée et qu’elle a perdu beaucoup d’eau. Ce phénomène est plus fréquent chez les personnes âgées ayant une tension artérielle élevée ainsi que chez les personnes pratiquant une activité physique dans un environnement de forte chaleur. Les principaux symptômes sont une transpiration excessive, une pâleur, des crampes musculaires, une faiblesse généralisée, des vertiges, des maux de tête et dans certains cas des vomissements. Si le coup de chaud n’est pas traité, il peut vite dégénérer en insolation. Si les symptômes sont sévères ou que le patient est victime de problèmes cardiaques ou d’une pression artérielle élevée, appelez les secours ; sinon, vous pouvez rafraîchir le patient en lui proposant une boisson fraîche ou en l’installant dans un lieu climatisé. Si les symptômes ne disparaissent pas dans l’heure, appelez les urgences.