You are here

Kidnapping : un réel danger ?

Kidnapping : un réel danger ? Les kidnappings sont souvent motivés par l’argent ou par une idéologie.

Aperçu rapide

Qu’est-ce qu’un kidnapping ?

C’est l’enlèvement d’une personne dans le but d’obtenir une rançon, de l’utiliser comme otage ou pour effrayer une troisième personne. Les kidnappings sont souvent motivés par l’argent ou par des motifs idéologiques.

Y-a-t il des destinations particulièrement à risque ?

Les risques varient en fonction de la destination. Vous pouvez obtenir de plus amples informations auprès de votre ministère des Affaires étrangères ; néanmoins certains pays tels que l’Afghanistan, l’Irak, le Yémen, et certains états d’Amérique du sud présentent un risque particulièrement élevé.

Que pouvez-vous faire avant de partir ?

Avant votre départ, informez-vous

Il est conseillé aux voyageurs de se renseigner sur la situation politique, légale et sociale qui prévaut dans leur pays ou ville de destination. Informez-vous sur les coutumes locales. Informez-vous sur ce qui se passe dans le pays en lisant les journaux et en consultant les conseils qui sont délivrés par votre ministère des affaires étrangères ou l’administration équivalente. Suivez leurs recommandations. Si vous vous rendez dans un pays avec un fort taux de criminalité, contactez votre ambassade afin de leur faire savoir où vous vous rendez.

Préparez votre voyage

Préparez soigneusement votre voyage : préparer votre séjour au mieux reste capital pour être en sécurité. Il est conseillé de faire des photocopies de tous les papiers importants : passeport, visa, permis de conduire, carte de crédit, titres de transport, itinéraire de voyage, etc. Donnez-en une copie à la personne à contacter en cas d’urgence et conservez un jeu avec vous. Ne transportez pas d’objets de valeur (bijoux, appareils électroniques...), portez des vêtements simples : évitez tout ce qui peut attirer l’attention.

Une fois sur place

Conseils d’ordre général

Une fois sur place, renseignez-vous sur la localisation des commissariats, des hôpitaux, des ambassades et de l’aéroport. Evitez les quartiers sensibles. Soyez discret : ne donnez pas votre adresse d’hôtel à un inconnu, ne parlez pas de votre itinéraire. Ayez toujours sur vous un peu d’espèces afin de pouvoir trouver rapidement un moyen de transport. Il est par ailleurs conseillé de conserver sur soi votre passeport ainsi que votre visa (ou des copies), l’adresse et les coordonnées de votre ambassade ou du consulat le plus proche. Vous pouvez également garder une carte de crédit d’urgence. Faites profil bas et restez vigilant en permanence. Afin de vous tenir informé, restez à l’écoute des médias locaux.

Restez en alerte

Soyez vigilant en permanence, essayez d’identifier les personnes ayant un comportement suspect, mais conservez votre calme. Faites confiance à votre instinct : si vous avez le sentiment que quelque chose n’est pas normal, partez rapidement mais ne courez pas, cela attirerait l’attention. Réfugiez-vous dans lieu vaste et sécurisé. Changez d’itinéraire, variez vos habitudes et vos horaires afin de rendre toute filature potentielle difficile. Evitez les rues sombres, les allées désertes et les vastes parkings publics. Dans la mesure où la plupart des crimes violents se déroulent de nuit, il est préférable d’éviter de sortir après la tombée du jour. Lorsque vous êtes à votre hôtel, verrouillez votre porte et fermez les fenêtres. Lorsque vous êtes en voiture, remontez les vitres.

Comment réagir si vous êtes kidnappé ?

Restez calme. Si votre agresseur est armé, ne paniquez pas. S’ils sont plusieurs et armés, surtout n’essayez pas de vous échapper, vous mettriez votre vie en danger. Ne résistez pas, ne jouez pas au héros. Si vos agresseurs sont motivés par une rançon, gardez à l’esprit que, dans ce genre d’enlèvement les otages sont généralement relâchés sains et saufs. Si vous êtes victime d’une agression sexuelle, et que votre agresseur est seul et qu’il n’est pas armé vous pouvez essayer de vous échapper, de vous défendre ou de crier pour attirer l’attention. Soyez observateur mais discret ; essayez de mémoriser le maximum d’information sur vos assaillants : combien sont-ils ? Sont-ils masqués ? A quoi ressemblent-ils ? Comment sont-ils habillés ? Quel type de véhicule conduisent-ils (type, couleur, marque, modèle, numéro d’immatriculation) ? Pouvez-vous définir leur état d’esprit ? Sont-ils nerveux, agités, ou organisés, rationnels ? Essayez de garder une attitude positive, coopérez (mais restez rationnel), soyez patient et préparez-vous mentalement à  être isolé et seul. Essayez de vous détendre, évitez de crier ou de menacer vos ravisseurs. Evitez de parler de politique et de religion. Si l’un de vos gardiens vous propose quelque chose à boire ou à manger, acceptez. En cas d’opération de sauvetage, couchez-vous par terre et suivez toutes les instructions qui sont données par l’équipe d’intervention. Surtout, ne faites pas de mouvements brusques.