You are here

Locations saisonnières, le nouvel Eldorado du e-tourisme

Locations saisonnières, le nouvel Eldorado du e-tourisme

30/07/2014 - Segment du e-tourisme en pleine expansion, le marché de la location saisonnière entre particuliers devrait encore battre des records cet été en France.

Les raisons ? La crise évidemment, qui pousse les Français à chercher les moyens de réaliser des économies sur le logement, poste de dépense principal des vacanciers pour 42% d’entre eux (enquête IPSOS médiavacances de mars 2013). Une autre enquête IPSOS réalisée quant à elle en 2012 estimait à 21,6%, le taux moyen d’économie réalisé sur le montant d’une location saisonnière en cas de transaction entre particuliers.
 

Une ouverture tous azimuts

Une autre raison est la très forte diversification de l’offre. Hier, outre les offres des professionnels de l’hôtellerie traditionnelle ou de plein air, seule l’activité très encadrée des gites ruraux et chambres d’hôtes proposait une alternative. Aujourd’hui, grâce au net, on assiste à l’ouverture tous azimuts du marché : selon l'agence de développement touristique Atout France, en 2011, 60% des 500 000 locations de vacances réalisées en France s’étaient effectuées par l'intermédiaire d'Internet. En quelques clics, un particulier peut aujourd’hui mettre en location une pièce, une partie ou la totalité de son logement ou encore proposer à l’échange sa maison ou son appartement avec un internaute vivant à l’autre bout du monde.
 

L’ingéniosité vient du net

La tendance n’a pas échappé aux investisseurs et l’arrivée simultanée de startups devenues en peu de temps des poids lourds du secteur n’a fait qu’accentuer le phénomène. Leaders du marché de la location entre particuliers, les sites Abritel ou Homelidays sont des marques françaises du Groupe HomeAway qui revendique à ce jour pas moins d’1 million d’annonces de locations de vacances dans 190 pays. L’un des derniers mastodontes du e-tourisme, surfant à plein sur l’esprit communautaire et la valeur de l’hospitalité, Airbnb annonce 350 000 hôtes et 15 millions d’utilisateurs dans le monde après 6 années d’existence seulement. Plus récemment encore, depuis 2009, Sejourning, création française, « s’inscrit sur le principe de l’économie du partage et de la consommation positive »  en proposant de sous-louer légalement son appartement pour de courts séjours pendant qu’on ne l’occupe pas.

Toutes ces formules rencontrent désormais un véritable succès auprès d’un public toujours plus vaste, tirant le marché vers le haut. Aujourd’hui, sur plus de 3 millions de résidences secondaires en France, 500 000 seraient d’ores et déjà disponibles à la location selon Homeloc, un site qui depuis deux ans aide les pros à optimiser la visibilité de leurs annonces et à mieux mettre en valeur les biens proposés à la location saisonnière. Une nouvelle startup dont la naissance confirme à elle seule que l’offre commence à être réellement pléthorique sur le net.