You are here

Vers une nouvelle promesse de santé des assureurs

Lors du 25e Congrès REAVIE qui se déroulait du 6 au 8 octobre dernier à Cannes, Europ Assistance avait choisi de poser une question centrale : Les grands bouleversements du secteur et l’évolution des attentes des consommateurs ne constituent-ils pas l’opportunité pour les assureurs santé de redéfinir en profondeur leur rôle ?

Pour Marie-Sophie Houis-Valletoux, Présidente de MX-Conseil, la réponse ne fait aucun doute. « Les clients s’interrogent de plus en plus sur l’utilité d’une complémentaire santé, surtout dans un contexte réglementaire qui tend à standardiser l’offre de couverture. Ils attendent autre chose qu’un simple remboursement de leurs dépenses de santé au sein de contrats de plus en plus chers et qui se ressemblent tous. Ils aspirent au bien-être, à rester en bonne santé, à être orientés dans le système de soins, à être accompagnés quand un problème survient ». Et, cette spécialiste de la protection sociale complémentaire de conclure : « La seule issue semble être une meilleure prise en charge globale du patient, avant, pendant, après la maladie ».

Cette mutation profonde de leur environnement, les assureurs ne sont pas les premiers à y faire face : les laboratoires pharmaceutiques l’ont connue, il y a quelques années. La baisse de leur chiffre d’affaires et de leurs marges les a ainsi conduits à trouver un nouveau positionnement, a ensuite expliqué Erick Roche, Président de Teva Laboratoires. D’un engagement sur les moyens, les laboratoires doivent s’orienter sur les résultats avec au coeur de la démarche, le patient et l’efficience du service médical rendu. Il faut ainsi favoriser l’usage raisonné du médicament ou l’observance chez les patients seniors poly-médiqués par exemple, en facilitant l’appropriation du traitement et la connaissance de la pathologie. Enfin, Thierry Depois, Directeur Général d’Europ Assistance France a conclu cet atelier : « Partenaires de valeur ajoutée des assureurs, nous constatons aussi qu’aujourd’hui les individus sont demandeurs d’une évolution de la promesse de l’assureur complémentaire du soin vers la vie en santé. Ils attendent de nous la formulation de nouvelles alternatives, orientées vers plus de prévention et dans une logique omnicanal. Il nous faut ensemble apporter des réponses plus larges que celles du remboursement et de l’encadrement des dépenses ».

Des réponses qu’Europ Assistance ambitionne d’apporter en 2015 en proposant des solutions de service innovantes pour mieux accompagner la vie en santé. ■