You are here

Les effets secondaires des vaccins

LES EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS

Quels sont les effets secondaires les plus fréquents ?

Généralement, les vaccins ne causent que peu d’effets secondaires : habituellement une faible fièvre et une douleur à l’endroit où l’injection a été réalisée.
Un nombre restreint de personnes peuvent cependant connaître des effets secondaires plus sérieux, par exemple des réactions allergiques.
Il a été prouvé que la probabilité pour que des effets secondaires surviennent n’est pas liée au fait d’avoir subi plusieurs vaccins en même temps.

Comment réagir en cas de réaction grave ?

Apprenez tout d’abord à reconnaître les effets secondaires graves : la personne souffre d’une fièvre élevée, a des troubles du comportement, se plaint de difficultés respiratoires.

Dans certains cas, elle peut également être pâle, faible ou prise de vertiges voire souffrir d’urticaire ; son rythme cardiaque est élevé.
Appelez un médecin. Si vous pensez que la réaction est grave, emmenez la personne directement chez le médecin ou aux urgences. Expliquez au médecin ce qui s’est passé le plus exhaustivement possible : liste des symptômes, heure et date de survenue, date de la dernière injection.

LES EFFETS SECONDAIRES POSSIBLES PAR TYPE DE VACCINS

Anthrax / charbon

  • 20% des personnes se plaignent de douleurs articulaires, de maux de tête et d’irritations cutanées consécutives à l’injection.
  • Dans 5% des cas, on observe également une fatigue importante, de la fièvre ainsi que des nausées.
  • 5% des personnes vaccinées font également une réaction cutanée importante (rougeur étendue).
  • Les cas de réaction allergique restent rares (moins d’un cas sur 100 000).
  • Le vaccin contre le charbon a également été accusé de causer des malformations du foetus, voire des cas de stérilité, mais ce lien n’a pas été mis en évidence cliniquement.

Diphtérie-tétanos-poliomyélite-coqueluche

  • Environ 25% des personnes se plaignent d’une légère fièvre, d’un gonflement de la zone où l’injection a été réalisée ou d’une petite douleur.
  • D’autres effets secondaires courants incluent un manque d’appétit, voire des vomissements, dans les trois jours qui suivent l’injection.
  • Les effets secondaires sérieux, qui sont rares, incluent la survenue de convulsions, des crises de larme, ainsi que de fortes fièvres (au-delà de 40°C).
  • Dans certains cas extrêmement rares (moins d’un cas sur un million), des réactions allergiques peuvent se produire, se traduisant par des difficultés respiratoires et un état de choc.

Grippe

  • Une minorité de personnes se plaignent d’une légère fièvre, d’irritations cutanées et de douleurs à l’endroit où l’injection a été réalisée, dans les deux jours qui suivent la vaccination.
  • Les réactions allergiques mettant en danger la vie du patient sont très rares. Dans les années 1990, des études ont montré qu’il y avait un léger risque (1 sur 1 million environ) que le vaccin soit lié à la survenue du syndrome de Guillain-Barré, une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique qui cause une paralysie ; les premiers cas avaient été observés en 1976 sur des personnes ayant été vaccinées contre la grippe porcine.

Hépatite A

  • La plupart des personnes se plaignent d’une légère douleur à l’endroit de l’injection, et 5 à 10% de maux de tête, d’une perte d’appétit et d’une fatigue accrue dans les 3 à 5 jours suivant la vaccination.
  • Le principal effet secondaire sérieux est une réaction allergique, qui se produit généralement dans les minutes ou les heures qui suivent l’injection. Ces réactions restent cependant très rares.

Hépatite B

  • 10 à 25% des personnes se plaignent d’une légère fièvre et d’une faible douleur à l’endroit où l’injection a été réalisée.
  • Le principal effet secondaire sérieux à redouter est une réaction allergique.

Méningite à méningocoques

  • Une rougeur ou une légère douleur à l’endroit où la peau a été piquée sont des effets secondaires courants et qui ne doivent pas inquiéter.
  • Une faible proportion de personnes développe une légère fièvre.

Rougeole-Oreillons-Rubéole

  • Parmi les effets secondaires fréquents et bénins, on trouve de légères fièvres, ainsi que des irritations cutanées modérées (5% des cas) et un gonflement des ganglions du cou, en général dans les 7 à 12 jours qui suivent l’injection.
  • Leur survenue est plus rare après la seconde injection.
  • Les effets secondaires modérés incluent des convulsions consécutives à une forte fièvre (1 cas sur 3 000), des douleurs articulaires, en particulier chez les adolescents et les femmes adultes (1 cas du 4), une baisse temporaire du nombre de plaquettes sanguines, pouvant créer des troubles de la coagulation, un gonflement temporaire des ganglions lymphatiques ainsi qu’une inflammation des glandes salivaires.
  • Parmi les effets secondaires, on a observé des chocs allergiques (moins d’un sur un million), ainsi que des cas de surdité, de pertes de conscience et de lésions cérébrales. Cependant, ces cas sont tellement rares qu’ils n’ont pas être reliés avec certitude au vaccin.

Varicelle

  • 20 à 30% des personnes se plaignent de légères douleurs à l’endroit où l’injection a été réalisée, 10% de légères fièvres, et 5% d’irritations cutanées, jusqu’à un mois après la vaccination.
  • Dans 1 cas sur 1 000, la fièvre peut provoquer des convulsions.
  • Dans les cas les plus graves, on a reporté des cas de pneumonie consécutifs au vaccin.

 

Pourquoi une assurance voyage ?


Pour parer aux imprévus lors de vos voyages privés ou professionnels (avion manqué, perte de bagages ou de papier, souci de santé…), le mieux est d’être bien assuré !


Découvrez nos assurances Voyage


Rapatriement, frais médicaux, annulation, ratage d’avion...
Avec Europ Assistance, profitez de vos vacances, nous nous occupons du reste !