Informations et recommandations : épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19)

Santé
Risques
Voyage

26 mars 2020

Pour connaître les dernières informations sur le Coronavirus (COVID-19), vous pouvez consulter les sites de l'OMS, du Ministère des Solidarités et de la Santé, ou encore le site du Gouvernement. Pour connaitre les pays exclus, à savoir les zones déconseillées par le Gouvernement français, vous pouvez consulter la rubrique Conseils aux voyageurs du site diplomatie.gouv.fr.

 

Questions santé

 

Qu’est-ce que le nouveau coronavirus ?


Le nouveau coronavirus, officiellement nommé « COVID-19 », parfois appelé « Wuhan Coronavirus » et 2019-nCov, est une nouvelle souche de coronavirus. Malgré six souches de coronavirus précédemment identifiées, y compris le SRAS qui a été responsable de la dernière éclosion majeure liée au coronavirus, cette souche n’a pas été jusque-là identifiée chez l’homme.

 

Quels sont les symptômes présentés par une personne infectée ?


Les signes varient selon le virus, mais les indicateurs courants comprennent des symptômes respiratoires comme la toux, l’essoufflement et d’autres difficultés respiratoires. La fièvre est souvent mais pas toujours associée. Les patients peuvent souffrir d’infections qui provoquent une pneumonie ou un syndrome respiratoire aigu sévère dans des cas plus graves.

 

D’où vient le Coronavirus et à partir d’où s’est-il propagé ?


L’épidémie a officiellement débuté le 31 décembre dans un marché aux animaux vivants et aux poissons à Wuhan et proviendrait vraisemblablement d’une chauve-souris. Une aggravation significative de la situation a été signalée par les médias au cours du week-end du 18 janvier et a été confirmée par les autorités chinoises, notamment la transmission, probablement par gouttelettes, entre les humains.

L’épidémie a commencé maintenant à s’étendre hors de Chine. Il y a une hausse significative du nombre de cas signalés en Corée du Sud, en Iran, en Italie et des propagations plus faibles mais significatives en France, en Allemagne et en Espagne. Par la suite, ces  autres foyers épidémiques ainsi celui de la Chine ont vu arriver la propagation du virus, atteignant tous les continents en dehors de l’Antarctique.

Les gouvernements du monde entier ont adopté des mesures pour contenir le virus aux endroits où les épidémies sont devenues majeures ou en préparation d’une augmentation de cas.

 

Existe-t-il un traitement ou des vaccins pour le coronavirus COVID-19 ?
 

Bien qu’il n’y ait pas de traitement spécifique pour le coronavirus ou de vaccin pour le prévenir, il existe divers traitements disponibles pour traiter ses symptômes.

 

Peut-on toujours voyager en Chine ?


De nombreux gouvernements et compagnies aériennes ont suspendu leurs voyages à destination et en provenance de la Chine. Nous conseillons à nos clients de suivre les instructions et conseils fournis par leur gouvernement, les institutions officielles et les agences de voyages. Nous vous conseillons de ne pas voyager en Chine à moins que cela ne soit impératif et urgent.

 

Peut-on toujours voyager en Asie ?

 
Actuellement, il n’y a aucune raison médicale d’éviter de voyager en Asie, en dehors des restrictions sur les voyages à destination et en provenance de la Chine et de la Corée du Sud. Nous invitons nos clients à suivre les dernières mises à jour et recommandations de l’OMS.

 

Quels conseils pour les voyageurs actuellement en Italie ?


Nous invitons les voyageurs en Italie à suivre les conseils des autorités italiennes et de leur gouvernement comme première référence.

Les ressortissants étrangers restent en mesure de quitter l’Italie sans restriction. Les aéroports demeurent ouverts dans tout le pays. Toutefois, les horaires des compagnies aériennes peuvent être modifiés et certains vols annulés. Nous conseillons aux voyageurs de vérifier les détails de leur vol auprès de leur compagnie aérienne.

 

Comment les voyageurs peuvent-ils minimiser les risques puisque l’exposition semble être plus importante qu’on ne le pensait à l’origine ?
 

Nous savons tous que les voyages impliquent une augmentation de la promiscuité et des contacts avec des voyageurs du monde entier, ce qui a pour conséquence de permettre à des maladies comme le coronavirus de se propager rapidement. Pour ceux qui doivent impérativement voyager, nous conseillons fortement de se conformer aux protocoles d’hygiène appropriés.

L’OMS recommande de se laver les mains fréquemment avec du savon et de l’eau, ainsi qu'avec une solution hydroalcoolique, de se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement, et d’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.

 

Peut-on toujours voyager dans un pays ou une région en quarantaine ?


Nous vous recommandons de suivre les conseils du gouvernement. Lorsqu’il est déconseillé de voyager dans une région, à moins que cela ne soit primordial, nous vous invitons à respecter ces recommandations et à trouver un arrangement avec votre agence de voyages avant de nous contacter.

 

Je suis récemment revenu d’une région où il y a une épidémie de coronavirus, que dois-je faire ?

Il est important de consulter les directives officielles du gouvernement si vous avez voyagé, afin de connaître les mesures préventives qui peuvent être appliquées. Actuellement, les recommandations varient d’un pays à l’autre. Quoi qu’il en soit la plupart des pays précisent que si vous montrez des symptômes pouvant être en lien avec le nouveau coronavirus (infection respiratoire, fièvre, toux, essoufflement) après un contact avec des personnes revenues de régions touchées (Chine, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud, et l’Italie) il faut, dans les 14 jours qui suivent, vous isoler et contacter les autorités locales de santé publique.


Nous conseillons aux clients de suivre les directives locales de santé publique, mises à disposition sur les sites Web du gouvernement.

 

Questions au sujet des assurances

 

Suis-je couvert si j’annule mon voyage dans une zone infectée ?

 

Depuis le mois de janvier 2020, l’épidémie liée au coronavirus perturbe chaque jour davantage la vie quotidienne des populations mondiales. La propagation inéluctable du virus à l’échelle de la planète conduit les gouvernements mondiaux à édicter des interdictions ou restrictions de déplacement ou à multiplier les appels à leur limitation.

Un nouveau degré a été franchi le mercredi 11 mars 2020, avec la déclaration, par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), que l’épidémie de coronavirus serait désormais considérée comme une pandémie.

Dès lors, les garanties assurance annulation souscrites auprès d’Europ Assistance ne couvrent pas les motifs d’annulation voyage liés au coronavirus.

 

Que doit faire une personne assurée si elle contracte le virus lors d’un voyage ?


Les clients d’Europ Assistance qui penseraient avoir contracté le virus doivent contacter immédiatement l’organisme auprès duquel ils ont souscrit leur contrat d’assurance. L’équipe d’Europ Assistance contactera les autorités sanitaires locales pour leur fournir des informations et/ou un diagnostic. 

Ils coordonneront ensuite l’acheminement du client concerné vers l’établissement le mieux équipé pour traiter le virus conformément au plan d’intervention national. Les clients ne doivent en aucun cas se rendre dans un cabinet médical ou aux urgences et doivent faire leur possible pour rester isolés pendant que nous sommes en liaison avec les autorités sanitaires locales.

 

Quels types de frais l’assurance voyage pourrait-elle couvrir pour les voyageurs qui en ont souscrit une ? Par ex : frais d’hébergement s’ils sont bloqués quelque part, billets d’avion pour les vols annulés, etc.


L’assurance voyage peut fournir différents types de prestations si le fait déclencheur est couvert. Il n’y a pas d’assurance standard. Il est donc nécessaire de vérifier le contenu du contrat souscrit.

Les couvertures les plus courantes sont les suivantes : frais médicaux d’urgence, frais de transport vers l’hôpital, frais d’hébergement en cas de prolongation de séjour. Précisons que selon les règles de fonctionnement des services d’urgence et de secours locaux dans certaines zones nous pouvons parfois ne pas être autorisés à intervenir. Nous nous conformerons alors aux instructions données par les autorités. 

 

Quels types de documents faut-il fournir pour être indemnisé ? Ex : billets d’avion inutilisés, frais d’hôtels, frais de prolongation de séjour, frais d’annulation.


Pour demander une prise en charge, le client doit transmettre les copies des documents énumérés dans son contrat. Bien entendu, il peut également fournir tout autre document qu’il juge nécessaire pour étayer sa demande.

 

Je suis actuellement en voyage ou je me prépare à me rendre dans une destination en dehors de la Chine, mais je suis inquiet de la propagation du virus et je ne souhaite plus rester dans ce pays ou m’y rendre.


Les clients doivent suivre les directives émises par leur gouvernement concernant toute limitation des déplacements dans les zones touchées. Il faut savoir que les contrats d’assurance voyage ne couvrent pas l’annulation par crainte de voyager. Nous continuons toutefois à suivre de près la situation et fournirons des mises à jour basées sur les dernières recommandations de l’OMS et des autorités sanitaires et réglementaires respectives de chaque pays.  

 

Mon médecin généraliste m’a déconseillé de voyager vers une destination où des restrictions sont imposées par le gouvernement en raison d’un risque lié à ma santé ?


Les patients dont le médecin généraliste déconseille tout voyage doivent vérifier les conditions de leur couverture en annulation prévue par leur agence de voyage dans leur séjour et vérifier le contenu de leur police d’assurance voyage. Ils doivent également se renseigner auprès du service sinistre dont les coordonnées figurent dans leur contrat.

 

Dois-je annuler mon voyage dans un pays ou une région où le gouvernement a imposé l’isolement ?


Il est important de savoir que de nombreux gouvernements imposent des restrictions de voyage aux pays/régions qui ont été mis en isolement. Dans ce cas, les clients doivent demander un remboursement à leur fournisseur de voyage en premier lieu.

Il est fort probable que les vols dans ces pays/régions soient suspendus par les compagnies aériennes et les voyagistes. Dans de tels cas, les compagnies aériennes et les voyagistes doivent rembourser leurs clients.

 

Si un client est mis en quarantaine à l’étranger, sera-t-il couvert en cas de frais supplémentaires ?


Dans un premier temps, il est très important que les clients contactent le gouvernement de leur pays pour obtenir des conseils et collaborer avec les autorités sanitaires locales.
 

Ensuite, nous leur conseillons de contacter leurs fournisseurs (transport, agence de voyage, hébergement) pour connaître leurs conditions de remboursement et les coûts supplémentaires à engager.
 

Si vous êtes mis en quarantaine parce que vous êtes porteur de maladie, vous devez nous contacter.  

 

Est-ce qu’un client est couvert pour l’annulation de son voyage dans une région où le gouvernement ne recommande pas de voyager ?


Dans un premier temps le client doit se référer à ses fournisseurs (transport, agence de voyage, hébergement) pour connaître les conditions de report de son voyage ou les conditions de remboursement. Il est vraisemblable que le voyagiste annulera le voyage conformément aux recommandations du gouvernement.
 

Un client est-il couvert pour l’annulation de son voyage dans une région qui ne fait l’objet d’aucune recommandation particulière du gouvernement ?


Les fournisseurs de voyages proposent des possibilités de report de voyage et de remboursements. Lorsqu’elles sont possibles, ces solutions sont préférables à une assurance, dont les garanties varient selon les contrats.

Il est important de noter qu’une assurance est destinée à protéger d’un risque. A ce titre, les assureurs ne sont pas autorisés à rembourser un manque à gagner consécutif au choix ou au changement d’avis d’un assuré.

 

Je dois me rendre dans une région déconseillée par le gouvernement, mon assurance me prend-elle en charge si je décide de voyager ?


Nous recommandons à tous les clients de suivre les conseils du gouvernement.

Si vous voyagez dans une région déconseillée, vous ne serez pas protégé par votre assurance, qui exclut les actes intentionnels, notamment les comportements à risque.

Les clients doivent lire attentivement les recommandations des autorités gouvernementales avant de déterminer si leur voyage est jugé comme essentiel. Les clients doivent être en mesure de fournir des documents attestant que leur voyage est essentiel, en ligne avec les directives gouvernementales.

 

Ma compagnie aérienne a annulé des vols en raison des restrictions gouvernementales, je ne peux plus voyager, suis-je couvert ?

 
Nous recommandons à tous les clients de contacter leur compagnie aérienne ou leur voyagiste. Les règles de l’Union Européenne stipulent que les compagnies aériennes doivent proposer un remboursement complet ou un report de vol. En vertu de la loi de l’UE, la compagnie aérienne doit permettre aux clients de choisir entre un remboursement ou un autre vol.

 

J’ai une escale dans un pays/région où les autorités gouvernementales déconseillent de se rendre, mais ma destination finale est ailleurs, puis-je faire une demande de prise en charge à mon assureur ?


Vous devez contacter votre compagnie aérienne pour obtenir plus d’informations. Il est fort probable que les compagnies aériennes modifient leurs itinéraires dans ce type de cas. Si vous voyagez dans une région déconseillée, vous ne serez pas protégé par votre assurance.

 

Ma famille proche ou moi-même avons été mis en quarantaine à la maison, je ne peux pas voyager. Suis-je couvert ?


Cela dépend de l’assurance. Dans un premier temps le client doit se référer à ses fournisseurs (transport, agence de voyage, hébergement) pour connaître les conditions de report ou de remboursement de son voyage.

Si la compagnie aérienne ou l’agence de voyage n’annule pas le voyage et que la quarantaine est imposée par le gouvernement ou les autorités sanitaires, nous invitons les clients à nous contacter.

 

Restrictions de voyage consécutives à la pandémie – Liste des pays concernés 


Le maximum est fait pour que cette liste soit tenue à jour. Nous vous conseillons de consulter les sites gouvernementaux de chaque pays.

Europe :

 

  • Allemagne, Italie, Espagne: entrée soumise à contrôle, tout déplacement tout être dûment justifié.
  • Danemark, Norvège, Suisse, Bulgarie, Chypre, Russie : entrée interdite aux non-résidents
  • République Tchèque : interdit aux personnes en provenance de France
  • Ukraine : entrée interdite aux non-résidents, vols internationaux suspendus
  • Slovaquie : entrée interdite aux non-résidents / slovaques mis sous quarantaine à leur retour de l’étranger / aéroports fermés
  • Malte, Serbie : aéroports et frontières fermées
  • Roumanie, Grèce, Portugal : confinement de 14 jours à l’entrée sur le territoire

 

Amériques :

 

  • Canada, USA, Chili, Brésil: entrée interdite aux non-résidents
  • Colombie entrée interdite à tous (y compris les colombiens) à compter du 23 mars
  • Equateur, Venezuela, Bolivie : vols internationaux suspendus
  • Pérou, République Dominicaine : vols de/vers Europe suspendus
  • Argentine : entrée interdite aux non-résidents, vols de/vers l’Europe suspendus
  • Antilles françaises : suspension des vols à compter de lundi soir 23/3

 

Asie/Océanie :

 

  • Australie, Nouvelle-Zélande : entrée interdite aux non-résidents
  • Indonésie, Cambodge, Laos, Vietnam, Népal : entrée interdite aux personnes en provenance de France
  • Inde : vols internationaux suspendus
  • Corée du Sud : test Covid 19 à l’arrivée.
  • Thaïlande : test Covid 19 récent à présenter / certificat d’assurance frais médicaux à hauteur de 100.000 USD. Toutes les compagnies thaïlandaises suspendent leurs vols régionaux (Asie du Sud Est) et internationaux, Thai Airways assurant encore quelques vols de/vers l’Europe jusqu’au 1er avril. 
  • Chine : confinement de 14 jours à l’entrée sur le territoire
  • Japon : rétablissement du visa préalable + confinement de 14 jours à l’entrée sur le territoire

 

Moyen-Orient :

 

  • Koweit, Arabie Saoudite : fermeture totale des frontières
  • Emirats : aéroports fermés. Emirates et Etihad Airways suspendent leurs vols.
  • Jordanie, Oman : frontières fermées, entrée interdite aux étrangers
  • Israël : entrée interdite aux non-résidents, vols quasi suspendus
  • Turquie : entrée interdite aux non-résidents, vols suspendus

 

Maghreb :

 

  • Maroc, Algérie, Tunisie : frontières fermées, vols suspendus

 

Afrique, Océan Indien :

 

  • Cameroun, Sénégal, Angola, Côte d’Ivoire, Togo, Mali, Burkina, Madagascar : frontières fermées, vols suspendus 
  • Kenya, Nigeria, Afrique du Sud : entrée interdite aux non résidents
  • Bénin : confinement de 14 jours à l’entrée sur le territoire
  • Réunion : suspension de tous les vols à compter de lundi soir 23/3
  • Maurice : vols internationaux suspendus

 

E-mailContact
TéléphoneTel