Qu’est-ce que le syndrome de la classe économique ?

Avion
Risques
Auto
Santé
Voyage

 

Qu’est-ce que le syndrome de la classe économique ?

 

Définition

 

Il s’agit d’une thrombose veineuse, ou phlébite. Lorsque le sang stagne anormalement dans certaines portions du réseau veineux des membres inférieurs, il perd de sa fluidité, avec le risque qu’un caillot se forme à l’intérieur de la veine.

Lors d’un voyage long courrier en classe économique, plusieurs conditions sont en effet réunies pour le développement d’une thrombose veineuse : le voyageur est immobilisé en position assise pendant plusieurs heures, et ne peut étendre les jambes, ce qui ralentit le retour veineux au niveau des membres inférieurs, et augmente le risque de formation de caillots.

En réalité, toute position assise prolongée augmente le risque de thrombose ; il ne s’agit pas d’une pathologie qui touche uniquement les voyageurs qui empruntent l’avion, mais également ceux qui font de longs trajets en train, en bus ou en voiture.

 

Symptômes

 

Ce caillot peut entraîner deux types de manifestations : la naissance d’une douleur, comme une crampe musculaire tenace, souvent située au niveau du mollet, ou la formation d’un œdème, c’est-à-dire un gonflement des tissus du membre.

Dans la majeure partie des cas, les symptômes ne sont pas aussi manifestes et plus d’un cas sur deux reste complètement silencieux.

Le risque de thrombose veineuse est accentué par l’adoption d’une position jambes croisées, une chaleur excessive, le tabagisme, l’absorption d’alcool, la déshydratation, un poids excessif, la prise d’un contraceptif oral...

 

Quel est le risque ?

 

Une phlébite constitue toujours une urgence : il est capital de réagir sans tarder sous peine de complications graves.

En effet, une phlébite sur deux se complique d’une embolie pulmonaire : si le caillot se détache de la paroi de la veine et " voyage " dans le système vasculaire, et qu’il aboutit dans l’artère pulmonaire, il risque de boucher une de ses branches, provoquant une embolie pulmonaire.

Le malade se plaint alors d’une douleur dans la poitrine semblable à un point de côté, a l’impression de manquer d’air, tousse et crache du sang, a de la fièvre et tachycarde.

L’embolie pulmonaire provoque un dysfonctionnement cardiaque qui peut entraîner un arrêt cardiaque, donc la mort.

Dans tous les cas, si vous pensez souffrir d’une phlébite, il faut obtenir un avis médical rapidement.

 

Quelles mesures de prévention adopter ?

 

Gymnastique

 

Des mesures de préventions sont indispensables :

  • Dès que vous le pouvez, levez-vous pour faire quelques pas dans la cabine (idéalement, 5 minutes toutes les deux heures).
  • Vous pouvez également faire de petits exercices de gymnastique afin d’activer la circulation : flexions-extensions des pieds, petits cercles avec les pieds (dans les deux sens), étirements des jambes.
  • Portez des vêtements amples (pantalons et chaussettes ne serrant pas).
  • Evitez les ceintures, les pantalons étroits, les gaines et les chaussures serrées ou un peu petites. Vos pieds risquent en effet d’enfler pendant le voyage.

 

Hydratation

 

L’hydratation régulière nécessite de boire un litre de liquide (non alcoolisé) toutes les 4 à 5 heures.
Evitez de boire de l’alcool, du café ou des boissons diurétiques.

 

Médecine préventive

 

La chirurgie correctrice de l’insuffisance veineuse n’a d’efficacité que si elle est réalisée au moins deux mois avant le voyage.
L’intérêt des médicaments (aspirine, héparine...) est à discuter avec votre médecin traitant.

Certaines compagnies aériennes conseillent l’utilisation 24 heures avant le vol de médicaments utilisés comme thérapeutique anti-hémorroïdaire (veinotoniques).

 

Antécédents

 

Si vous avez déjà été victime d’une phlébite ou souffrez d’une maladie vasculaire, consultez un médecin avant le départ afin qu’il puisse éventuellement vous prescrire un médicament anticoagulant (de type aspirine ou autre) pour la durée du voyage.
Si vous avez une insuffisance veineuse ou des varices, munissez-vous de bas ou de collants de contention, afin de prévenir toute sensation de jambes lourdes ou gonflement.
Prenez vos médicaments veinotoniques habituels.

 

A l’arrivée

 

Dès l’arrivée au terme du voyage, une bonne douche tiède et le repos jambes surélevées devraient vous permettre de récupérer rapidement.

 

Contact
Tel