You are here

Tout savoir sur le rapatriement sanitaire

Chacun espère n’en avoir jamais besoin... mais le jour où un problème de santé survient à l’étranger, le rapatriement sanitaire peut devenir la solution incontournable pour gérer au mieux votre sécurité médicale.

Un retour de l’étranger pour motif thérapeutique peut revêtir différentes formes, en fonction de votre pathologie, du pays dans lequel vous vous trouvez, de votre autonomie… Mais il a toujours pour objectif d’apporter la solution la plus pertinente pour la santé du patient.

Rapatriement seul, avec une infirmière, un médecin, en civière, par avion sanitaire….autant de solutions que de cas particuliers.

LE RAPATRIEMENT NON MEDICALISE

C’est le cas typique du bras cassé. Dans ce cas-là, un billet d’avion vous est réservé et un VSL (Véhicule Sanitaire Léger) vous transporte au départ et à l’arrivée.

Les choses se compliquent un peu si votre mobilité est réduite, par exemple si vous vous cassez la jambe. Dans ce cas d’espèce, vous bénéficierez d’un extra seat frontal pour les courts trajets : le siège dans l’avion devant vous est abaissé et joue le rôle de repose-pieds pendant toute la durée du vol. Si le trajet est plus long, la business class Long courrier vous sera proposée. En fonction de votre âge, de votre état de santé général, de la durée du trajet, du fait que vous soyez ou non avec votre entourage, une infirmière pourra vous accompagner durant tout le rapatriement. Elle vous aidera à vous installer, à vous rendre aux toilettes et administrera les injections d’anticoagulants ou tout autre traitement si nécessaire.

Vous bénéficierez dans ce cas là d’une ambulance  et d’une chaise roulante au départ et à l’arrivée.

LE RAPATRIEMENT MEDICALISE

Dans certains cas, la présence d’un médecin ou d’une infirmière à vos côtés est indispensable.

Si votre pathologie touche les organes vitaux (AVC ou infarctus par exemple) mais que votre état est stabilisé, et que votre autonomie est suffisante, vous serez rapatrié en avion de ligne sur un siège en business class (s’il s’agit d’un long trajet) avec à vos côtés un médecin. Ce dernier aura pour rôle d’assurer votre sécurité médicale pendant le transport. Il surveillera entre autre vos constantes médicales (tension artérielle, saturation en oxygène) administrera vos traitements et  vous mettra sous oxygène en cas de besoin.

Ambulance et chaise roulante seront également à disposition à votre départ et à votre arrivée.

Mais il se peut aussi que votre autonomie ne vous permette pas de voyager assis (fracture du rachis, du bassin… par exemple). Dans ce cas, votre rapatriement se fera dans une civière installée à bord de l’avion avec à vos côtés une infirmière, un médecin ou les deux associés, en fonction de la gravité de votre état.

L'EVACUATION PAR AVION SANITAIRE

Cette forme de rapatriement est réservée aux pathologies aiguës (AVC non stabilisé, polytraumatisme grave, Infarctus…), dont les soins immédiats ne peuvent pas être prodigués localement. Cette évacuation se fera au cas par cas, soit vers la France, soit dans une ville ou un pays proche plus à même de fournir une réponse médicale sécurisée en adéquation avec votre pathologie. Seul l’intérêt du patient prime.

Il s’agit ici d’affréter un avion médicalisé pour effectuer le transport du malade. Ces avions sont en général des jets (Lear 35, Lear 45, Falcon 50) mais l’utilisation de Turbo-propulseurs tels que des Beechcrafts 200, 350  peut aussi être indiquée pour des trajets courts.

Une équipe, formée d’un médecin urgentiste ou réanimateur et d’une infirmière, sera à bord avec l’ensemble du matériel médical nécessaire pour permettre un transport sécurisé du patient. Ce matériel est un matériel de pointe, miniaturisé, de dernière génération et agréé aéronautique. Les départs se font 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. C’est toujours une lutte contre la montre dont l’urgence est le maître-mot.

L’équipe et le matériel arrivent directement sur le tarmac pour permettre une installation rapide à bord de l’avion et décoller au plus vite.

Arrivée sur place, l’équipe médicale est de nouveau directement prise en charge sur le tarmac par une ambulance pour se rendre au plus vite à l’hôpital où se trouve le patient. Après échange et partage du dossier médical avec le médecin local, le patient est « techniqué pour le transport », c'est-à-dire qu’il est installé dans un matelas coquille, perfusé et raccordé aux instruments de surveillance et de support ventilatoire le cas échéant.

Retour sur le tarmac et embarquement à bord. A chaque manipulation du patient, l’équipe médicale s’assure de la stabilité médicale du patient.

Une fois à bord et pendant tout le vol, ce dernier est installé et surveillé comme s’il se trouvait à l’hôpital dans un vrai lit de réanimation. 

A l’arrivée, médecin et infirmière accompagnent le patient jusqu’à l’hôpital où une place lui a été préalablement réservée.Le dossier médical est alors transmis à l’équipe soignante du service qui prend le relais.

Rapatriement et évacuation sanitaire constituent  aujourd’hui la meilleure réponse à certaines pathologies dans certains pays… et ont déjà sauvé tant de vies…

Pourquoi une assurance voyage ?



Pour parer aux imprévus lors de vos voyages privés ou professionnels (avion manqué, perte de bagages ou de papier, souci de santé…), le mieux est d’être bien assuré !


Découvrez nos assurances Voyage


Rapatriement, frais médicaux, annulation, ratage d’avion...
Avec Europ Assistance, profitez de vos vacances, nous nous occupons du reste !